Site sur le Barbet

Thelma et Cocolina  Barbet
Jeudi 14 Décembre 2017

Homepage

Vieux Barbet News

Photos

Download

Links

Guestbook

 

Admin



A,B,C: Vieux Barbet Français

G:Genetics
H: history
K: for George Orwell and the Old Barbet!
M: measure
S: standard
A: Authentic Barbet or Vieux Barbet Français
B: Barbet Moderne, son histoire depuis 1980
B: Breeding, studs and the likes!
B: blogs to keep up with
B:Bibliography and links
Barbet heads, eyes and noses?
Barbets and other water dogs...
Barbets en Bresse, France
Breeding rules: FCI
C: COAT COLORS
C: conversion table
C:Crossbreeding R Triquet
Color genetics
Diversité génétique d'une race rare
E: Education
F: FAULTS according to the standard
F:Facts and fallacies about the Barbet
G: Georgy spiritual father of the Barbet
G: Griffon Barbet
H: Health matters
H: Hipscore Dysplasia
H: history Barbet Moderne
Health reference websites: hips etc
I: Inbreeding
K: Kennel blindness
L: LOF
L: Lexicologie Barbet
L: letter from the President of the SCC as proof-preuve
L:LOF Barbets since the beginning
M: breeders' meeting 2009
P: Poodle History Project
P: Poodle history
P: Purest
P: poodle health registry
P:Pedigree databases updated 5/11
P:Photos to depict the standard
Psychological warfare or breed rape? 0411
R: Rare or nearly extinct breeds
Radio des hanches: ce qu'il faut faire avec la radio officielle 3/11
Rassemblement: Meeting Barbets 2012 French& English
S: Shopping!
S: Study of our pedigrees- Spanish Water Dog
S: study of our pedigrees - Poodles
S: study of our pedigrees- Portuguese water dogs
S:Selection grid/Grille de Sélection
old club site

 



Old Lines and new crosses

Barbet x Irish Water Spaniel
Barbet/ Irish Water Spaniel
Barbonus: line 4 fawn
Bloodline 1: Le Houelleur (de Floirac)
History, shepherds and Barbets
In French, on Pronatura: 3 bloodlines
Portuguese water dog and pedigree database
Spanish Water Dog line and pedigree database
Wycliffe and the Barbet modern: poodle database
bb x swd

 



Videos Galore

2 standards!!
A pup of Colleen's in Scandinavia
B: Barbets live and in colors!
Barbara Woodhouse
Caya and the ocean
Caya! 2011
Disco and Rocket
Dock Diving in the USA and Canada
Eho Santiano in the Netherlands
Flashdance and her mirabelle de Savoie...
Fly me to the moon as a pup: retrieving
From Cressat, France
Getting a Barbet ready for a show...
Just like being there!
Le Barbet au CGA 2011
My 3 males together
Plum picker uppers!
Videos on Daily Motion: updated regularly
Yatzie and my girls!

 



Working Barbets

Barbet de chasse: Malher
Bibiche di Barbochos de Reiau de Prouvenco
Booly Wooly
Crotté comme un Barbet: Lucrezia Borgia
Détails du BTE/BCE
Floirac and her duck
Le travail à l'eau
My Barbets at work: a sampling
Mère et fils: duck duo!
Poppenspaler's Vincacao
Thelma de la perte aux loups
UK: Hunting training by Fiona Lucas
Un carnet de travail: pour obtenir le BCE

 



Grooming/Toilettage

A Barbet Moderne cut: Molly Mae
Before and after: Thelma and Coccolina 2012
Grooming Tools
Grooming
Photos of dogs in my pedigrees/ bloodlines
The Barboch cut with photos: a working cut
Update on coat care: UK

 

H: history Barbet Moderne





Histoire du Barbet (moderne)
Texte rédigé par Jean Claude Hermans, 2009.

Le barbet fait partie des races très anciennes comme le dogue, l’épagneul, le chien courant. En fait c’est un terme générique pour désigner ce type de chiens, comme dogue, braque ou basset.
Aujourd’hui, c’est la variété française de la race qui porte ce nom, des quatre variétés actuelles de barbets, c’est celle qui a la plus haute taille.
Dans l’Antiquité, le type barbet n’existait pas. On trouvait alors comme types, le dogue, le mâtin, le lévrier à oreilles droites, le lévrier à oreilles tombantes, le chien courant, le chien de compagnie et le type lupoïde. Après l’Antiquité, nous avons un trou noir de sept siècles. Entre Isidore de Séville et Brunez Latin il n’y a aucun texte sur le chien. Pendant ces sept siècles de nouvelles familles canines vont se former on ne sait trop comment, mais à la fin du Moyen Age, nous avons des chiens d’arrêt, épagneuls et braques, des chiens de terrier, des bassets et des barbets. Les chiens de berger arriveront plus tard et les retrievers encore plus tard.
On peut parfois lire des historiques farfelus faisant allusion à Xénophon, mais ceux qui écrivent ces historiques n’ont jamais lu Xénophon, car bien entendu il n’est jamais question de chiens d’eau dans aucune des cinq cynégétiques antiques. D’autres poussent même le bouchon encore plus loin en parlant de la route de la soie, de la Mésopotamie et de je ne sais quoi encore, mais ce sont là des élucubrations. On se demande bien comment un chien d’eau pourrait voir le jour dans une zone désertique ?
J’ai souvent lu que le barbet serait arrivé avec les envahisseurs musulmans en 711. J’ai cru à cette théorie il y a 30 ans, parce que c’était écrit, mais il y a longtemps que je n’y crois plus du tout. D’une part, les armées musulmanes ne trimbalaient pas derrière elles des meutes, les conquérants de la djihad n’aimaient pas les chiens, d’autre part il n’y a aucun chien de ce type dans les pays arabes. Cette théorie de l’arrivée avec les Maures est très tardive, les naturalistes du 16e siècle qui nous parlent du barbet, n’en parlent pas. Buffon en 1750, n’en parle pas non plus, les cynophiles du 19e n’en parlent pas également jusqu’à la fin du 19e siècle, où un Allemand le Dr Fitzinger lance cette théorie de l’origine africaine du caniche et on se demande bien ce qui a pu mettre une telle théorie dans la tête du Dr Fitzinger. Les cynophiles français n’ont pas suivi Fitzinger et Mégnin, père et fils ne font pas venir le barbet de l’Afrique. En fait, il faut attendre 1958 et le livre de la présidente du Club du Caniche, Mme Jeancourt-Galignani pour retrouver la théorie du Dr Fitzinger. Mme Jeancourt-Galignani précise que ce serait les armées musulmanes qui aurait introduit le barbet en Europe. (Elle ne dit pas barbet mais caniche car elle confond les deux races). Donc la théorie de l’arrivée avec les Maures ne date que de cinquante ans en France, mais comme le livre de Mme Jeancourt-Galignani a remporté un certain succès dans le milieu cynophile, tous ceux qui ont écrit un article sur le caniche ou le barbet depuis cette date ont reprit bêtement la théorie. Le barbet est en fait originaire d’Europe, peut-être d’Espagne mais nous ne savons pas. Il s’agit probablement d’une mutation qui a été entretenue et améliorée. Comme tous les types canins présents à la fin du Moyen Age, le type barbet s’est répandu dans toute l’Europe. On voit un barbet sur un tableau de l’école flamande en compagnie de Rembrandt, en 1621 Gervase Markham nous dit qu’il est très commun en Angleterre et plus tard Hegewald nous parle du polnish wasser hund. Partout il est appelé chien d’eau sauf en France et en Italie où il est appelé barbet et barbone. Il est intéressant de noter qu’en Italie le caniche est toujours appelé barbone, les Italiens ont conservé la vieille appellation du 19e siècle pour le caniche. En Espagne et au Portugal on utilise également quelquefois le mot barbetta. Lorsque la FCI a fait traduire les différentes races en français, on a traduit cao de agua portuguès littéralement mot à mot par chien d’eau, et depuis, le pli a été pris et tous les barbets sont appelés chien d’eau.
Le barbet était donc très apprécié par nos ancêtres pour la chasse à la sauvagine, sa spécialité étant d’aller à l’eau par tous les temps et par plaisir. Le barbet est particulièrement intelligent et sociable aussi dès la Renaissance certains sujets ont été utilisés comme chien de compagnie. Nous avons un texte dans lequel on se plaint que Corisande, qui était une des maîtresses de Henri IV, se rendait à la messe en compagnie d’un fou, d’un singe et d’un barbet. Ce qui nous prouve que déjà le barbet était également chien de compagnie.
Jusqu’à Louis XV, le barbet était présent au chenil royal, et nous avons plusieurs tableaux le représentant à la chasse au canard ou au cygne. Il était alors toujours toiletté en tonte de chasse, la tonte traditionnelle française qui lui facilitait son activité de chasseur. Dans les autres pays également, le barbet était toiletté, généralement en lion. Le toilettage canin a été inventé pour le barbet. Le toilettage est indispensable sur ce type de poil et c’est un toilettage utilitaire. Pour aller en bonne condition à la chasse, un barbet doit absolument être toiletté, soit en lion, soit en tonte de chasse. Le toilettage moderne est fait pour les barbets de compagnie.
La révolution française a été un grand chambardement pour les hommes comme pour les races canines. Certaines races inféodées à l’aristocratie ont disparues dans la tourmente. Le barbet a quitté les meutes royales et a été adopté par les militaires de la Grande Armée. Jusque-là, les chiens de chasse étaient réservés exclusivement aux nobles, mais après la révolution, les paysans et les bourgeois vont pouvoir avoir des chiens autres que des chiens de garde et de berger, et le barbet va donc se répandre à la campagne. Il va se mélanger avec des chiens de berger et les bergers à poil long de type briard vont apparaître au 19e siècle. Les paysans chasseurs vont également croiser le barbet avec des chiens d’arrêt, et le type griffon-barbet va apparaître dans la première moitié du 19e siècle. Un siècle avant, les chasseurs anglais auront une sélection différente et le barbet deviendra water-spaniel dans ce pays.
La carrière du barbet va donc se diversifier, mais c’est à l’armée qu’il obtiendra ses lettres de noblesse. Les régiments avaient une mascotte jusqu’au second Empire et cette mascotte était généralement un barbet. Mais le 19e siècle va voir la race changer. Déjà dès la deuxième moitié du 18e siècle, on commence à lui donner un autre nom et à l’appeler chien-canard, de chien-canard il deviendra chien-cane puis caniche. En même temps qu’il change de nom, il change de look et on commence à le toiletter en lion, la tonte traditionnelle de chasse est abandonnée. On commence également à lui couper la queue et on cherche des chiens le plus unicolores possible. Dès les années 1860, on commence à lui faire des toilettes fantaisie et il est devenu un chien de dames. Après l’Empire, il devient également le compagnon des aveugles et des saltimbanques, c’est le chien de cirque par excellence. Parallèlement à ce barbet-caniche que l’on trouve plutôt dans les villes, le barbet campagnard est devenu griffon-barbet et continue à chasser. Dans les années 1880, on fait nettement la différence entre les deux types et le barbet des villes est de moins en moins appelé barbet pour être appelé caniche. En 1900, le caniche est presque toujours unicolore, on trouve encore quelques sujets avec panachure, mais ils seront éliminés dès le début du 20e siècle et on oublie que le caniche n’est qu’un barbet moderne, allégé, unicolorisé, avec la queue coupée et une toilette en lion. Le barbet traditionnel n’existe plus.
Dans les campagnes, le griffon-barbet est là, pas très répandu. On préfère les vrais chiens d’arrêt qui peuvent également aller à l’eau, plutôt que d’avoir un chien qui va bien à l’eau, mais qui arrête mal. Les gens riches préfèrent acheter des chiens anglais, pointers ou setters qui sont très à la mode. Dans les provinces on préfère les races locales de chien d’arrêt et le griffon-barbet est quasiment inexistant. De plus les paysans ne connaissent pas le toilettage et sans toilettage, ce chien pose un gros problème de propreté et d’entretien. Il est évident que le poil du barbet est également à l’origine de sa disparition, c’est un poil qui demande un certain entretien et les chasseurs ne veulent pas s’embêter avec ce type de poil. Dans les siècles précédents, il était toujours toiletté pour chasser en hiver, et complètement tondu en été, mais le toilettage a été oublié et sans toilettage, le poil pose problème. Il faut dire que dans les siècles précédents, les nobles qui avaient des barbets avaient également beaucoup de serviteurs et des préposés à l’entretien des chiens qui étaient payés pour ça, alors que le paysan du 19e siècle doit tout faire lui-même, et ne soupçonne même pas l’existence du toilettage ancestral. Le problème est que souvent, on appellera ce griffon-barbet tout simplement barbet ce qui entraînera une confusion chez certaines personnes. De Coninck l’appellera barbet d’arrêt et établira un standard en même temps que pour les autres races de chien d’arrêt. Il est vrai qu’à la campagne, dès qu’un bâtard a trois poils devant les yeux on l’appelle barbet, mais en réalité il n’y a pas d’éleveurs de griffon-barbets et le 20e siècle démarre avec un griffon-barbet disparu de même que le barbet chien d’eau. Malher fera un très beau dessin d’un couple de griffon-barbets pour la manufacture de Saint-Etienne, mais je soupçonne qu’il a dessiné ces chiens avec son imagination sans en avoir jamais vu.
En 1900, il n’y a plus ni barbet, ni griffon-barbet, les deux races sont éteintes.

………………………………………………………………………………………………………………………


Le Barbet moderne : sa ré-incarnation

L’histoire du barbet est une histoire récente puisque le barbet était complétement éteint à la fin du 19e siècle.
L’histoire du barbet moderne commence en 1977. Cette année là, M. Hermans voit une annonce proposant des chiots barbets dans une revue canine. Il est intrigué par cette annonce parcequ’il croyait la race disparue. Il prend donc contact avec l’annonceur qui s’appelle Mme Pêtre et qui habite dans le sud du pays. Elle lui indique l’adresse d’un barbet qu’elle a vendu à des parisiens. M. Hermans va voir ce barbet et il est très déçu car il découvre un chien qui ne ressemble à rien, un bâtard sans nom. Dans le même temps il demande à un ami qui allait dans le midi de passer prendre des photos des fameux barbets. Cet ami rapporte les photos à Paris et là encore déception. Jean-Claude Hermans comprend que les fameux chiens vendus comme barbets sont des bâtards confirmés barbets à titre initial. Il écrit un article pour une grande revue canine afin de présenter la race qui était alors complètement inconnue même des cynophiles. Cet article remporte du succès et plusieurs personnes prennent contact avec lui dont une jeune fille parisienne qui possède un joli chien marron qui pour elle correspond à la race. M. Hermans va voir ce chien qui effectivement est un joli chien intéressant avec une excellente morphologie, un excellent caractère et qui adore l’eau. Ce chien s’appelle Prince. M. Hermans envoie des appels dans différentes revues françaises pour rechercher d’éventuels chiens en vue de refaire le barbet ancestral. On lui présente beaucoup de chiens, à l’époque un article rapportait beaucoup de contacts ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Tous ces chiens ne ressemblent à rien d’intéressant. Il garde toutefois deux chiennes avec une petite réticence. Ces deux chiennes feront une portée catastrophique. La jeune fille qui a le chien marron trouve une jolie chienne dans une SPA. Cette chienne qui s’appelle Série Noire a une excellente morphologie et une excellente qualité de poils. Elle fera une portée avec Prince en 83 et c’est de cette portée que viendront tous les barbets actuels. Dans cette portée de 12 chiots, seules deux femelles sont conservées pour la reproduction les autres étant jugées mauvaises. La meilleure était Ulyssia achetée par M. Hermans et qui servit de modèle pour la modification du standard en 85. Il fallait absolument trouver une nouvelle origine et M. Hermans trouva après de longues recherches un caniche qui correspondait aux critères. La suite est une question de sélection et de travail. En 90, au championnat de France à Paris, la barbette Esturgeonne des Saute Ruisseaux fille d’Ulyssia et petite-fille de Prince et Séry Noire est désignée meilleur chien de la journée devant 2 300 chiens. C’est la consécration du travail de Jean-Claude Hermans et le barbet fait son entrée dans la cynophilie officielle. Voilà, tous les barbets ont pour origine une portée de 1983 organisée par J-C Hermans et la race a donc aujourd’hui 26 ans.

Auteur inconnu.



……………………………………………………………………………………………………………

Article sur la race de Mme Loiseau -- 2001
L'élevage du Barbet depuis 1983 n'a pas été conduit selon un plan élaboré pour la bonne raison qu'en 1983 , des barbets , il n'y en avait plus , sauf à l'élevage di Barbochos Reiau de prouvenco , mis au ban par le président de race autoproclamé de l'époque.Je parlerai de cet élevage plus loin.Ce sont deux chiens Lynx et Sérynoire confirmés à titre initial , donc bien dans le type mais sans origines connues qui sont à la base de l'élevage des Marécages du Prince.Que faire avec seulement un mâle et une femelle ?Des portées bien sûr !!!!( Lynx n’a pas reproduit de 1980 à au moins 1984, alors que son nom figure sur les pedigrees)Ainsi naîtront entres autres, en 1983 Umide et surout Ulyssia en 1984 Voyelle et Vertige , en 1987 Calypso et Caline , mais ensuite il faut riquer le tout pour le tout et faire saillir les soeurs par les frères et les filles par leur père.Ainsi sont nées Balzane et Bédouine ( Vertige hors Umide ) Cobra (Lynx hors Voyelle ) et d'autres sans doute mais qui n'ont pas laissé de traces notables .Bédouine couverte par Cobra produira Elite qui est la base de l'élevage des Champs Galants . ( il y a là une très forte consanguinité ).En 1985 , avec Umide saillie par un Barbet gris ; Ussard dont je ne connais pas les origines les Marécages du Prince , ont produit Athos , lequel avec Voyelle a donné à son tour Duel au Soleil qui est à l'origine d'une nombreuse descendance.Duel, est un caniche selon le site des pedigrees)Mais le pas le plus important a été franchi par l'élevage des Saute Ruisseaux qui avait acquiq Ulyssia et l'a faite couvrir par un grand caniche noir :Baron du Prince des Hortillons , faisant fi de l'interdiction de Mme Brestecher et réalisant ainsi la première retrempe avec un caniche .Dans la portée , ont fait souche ; Espadone Eron noir et surtout Esturgeonne acquis par l'élevage acquise par l'élevage des Canailles de Verbaux Estrugeonne couverte en 1990 par un autre grand caniche blanc Bruss du Haut Paquis ,donnera naissance à un chien médiocre acquis par l'élevage du Domaine du Repaire ( conservatoire des races françaises pour l'ONC ) qui n'osera jamais le faire reproduire, à Fernis acquis par l'élevage du Partage des Eaux qui donnera avec Calypso ( Lynx hors Sérynoire ) :Huron et Hoggarth , à Flibuste qui reproduira avec Fusée ( Duel hors Clalypso ) pour l'élevage du Pré Levèque , en donnnat entre autres . Galion ,Gibus ( acquis par les Malabris de Sologne ) , et Hébene qui restera à l'élevage.Esturgeonne couverte en 1991 par Blacky , un barbet confirmé à titre initial , donnera naissance à Girolle noire qui reproduira pour les Malabris de Sologne .Gin pour le Royaume des Chiens d'Eau , Gaia pour le Domaine du Repaire et Gallo qui restera à l'élevage des Canailles de Verbaux. En 1992 cet élevage a eu une portée accidentelle : Gallo a sailli Luz , femelle Cao de Agua , une femelle de cette portée : Halix a finalement été confirmée barbette à titre initial par le juge confirmateur et non moins président du club de race ......Cette chienne a eu une descendance.A partir de ce moment et jusqu'à l'année 2000 , tous ces chiens produits à partir des seuls 7 chiens figurant en rouge dans ce texte : Lynx, Sérynoire,Ussard,Baron,Bruss,Blacky,Halix , se sont reproduit entre eux au hasard de leur proximité géographique ( souvent ) en évitant au mieux leur trop grande proximité parantale.Pour en revenir à l'élevage di Barbochos Reiau de prouvenco , dont je connais pas grand chose de l'année 2000 , je peux dire seulement qu'il est la suite de l'élevage du Dr Vincenti du Mas de la Chapelle et que plusieurs de ses chiesn sont à la base de l'élevage des Poppenspalers.En effet c'est seulement en 2000 que bravant l'interdiction faite aux éleveurs de barbets d'avoir ne serait-ce qu'un regard pour ces chiens que l'élevage Opus en O majeur ( Belgique ), avec Normandie Lointainne du Clan de l'Ours : [ Gallo hors Gigi ) Blacky hors Eurac ( Duel hors Balzane )] utilise pour la première fois un mâle :Poil d'Armagnac Poppenspalers il est suivi peu de temps après par l'élevage des Champs Galants qui utilise le pilier des Poppenspalers, : Hercule di Barbochos Reiau de prouvenco . La portée : Roméo,Ramsès,Ralph,Rhazel,Rani,Racaille,Roulis, agée de 13 mois est prometteuse et ceux de ses chiens qui se présenteront devant un juge devraient être confirmés.Voilà , ceci n'est pas un traité sur la génétique chez le chien , c'est un résumé de faits réels qui président à l'existence de tous les barbets vivants actuellement . Si des personnes qui liront ce résumé ont des précisions , desss corrections à y apporter j'en serai très contente car la connaissance des origines de nos barbets modernes me passionnent autant qu'un entomologiste qui découvre un insecte inconnu et l'ajoute à sa collection. ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………History of the Barbet, by Françoise Loiseau. 2007

The history of the Barbet breed is not very clear. There is as many descriptions of the history of the barbet as persons who want to write a review . Nobody is agreement about what happened after the 2nd World War . For my part I could give you my own version , it would be only the 3rd or 4th one .

Between 1935 and 1941 under the kennel name ' du Mas de la Chapelle ', Dr Vincenti probably bred properly barbets from those out of the kennel ' de Floirac ' (who came from Mr Le Houelleur, a breeder from the North of France) . Dr Vincenti was breeding methodically and in respect of the standard applied at that time. The standard was very close to the contemporary standard. The only difference is the size which has increased. In the past, the size was 50 cm for females and 54 cm for males. Nowadays the standard is 53/61 cm for the females and 58/65 cm for the males .

If I am correct Dr Vincenti died in 1941 .
His daughter , Mrs Pètre , restarted the barbet's breeding in 1970, 30 years after the death of her father . During this time 3 generations of dogs were born and nobody knows how and with whom these dogs were bred as during this time ( 1940/1970 ) no barbets were registered at the LOF . On the rebuilt genealogy of Mrs Pètre , Quesop the sire of S'Gandar ( certified with unknown ancestors ) is listed as PWD but his origins are unknown .
Finally , the ancestors of the dogs who were bred between 1940 and 1970 were unknown. The dogs who were bred after 1970 were all certified but their pedigrees were not recorded.

In 1977 , J.C.H. was interested in the barbet but he thought the breed had disappeared. When he heard about Mrs Pètre and her barbets, he asked a friend to introduce him to her. This friend discouraged him from buying a dog from this kennel. Since this time J.C.H. always did all everything he could to prevent this woman from breeding her barbets .

Personally I know this woman since 2003 when she owned 3 old dogs. The oldest is a 15 years old bitch, Douma - she is small and with hair loss on her back. A second female, Hourri, who is 11 and in bad physical condition. The third dog is a 12 years old male Gabian who is also in bad physical condition. There is a young female Carlotta who is a gift from Rainer Georgii ( for me a gift this woman was not deserving ) . This bitch was bought by him from Ezia Zagone's litter in 2002 ( Fébus x Verveine ) .

All these dogs are tied by 6 meters of chain without contact between them . Yes, this woman is breeding for 33 years and nobody has thought about enclosing the property which located in edge of a large main road !!!!!!!

It's bring us back to today as Rainer Georgii, who met Mr. & Mrs. Pètre in 1992, and who bought in their kennel Hercule Di Barbochos Reiau de Prouvenco . The other dogs of Mrs Pètre : (Hourri , Héra , Douma, and Gabian) appear not to be certified and registered in France - as wrongly or rightly J.C.H. objected . It seems that Rainer Georgii was co-owner of these dogs and registered them at the VDH/VBBFL . Then he used these dogs to start his own kennel under the kennel name " Poppenspäler's " located in Germany . I named this French-German line the line B .
The dogs he bred are not really welcome in France because they are too small and not curly enough.
By which way some of the dogs he produced were at the top ?
The only official mix breeding allowed by the VDH was with a female PWD Elsa Do Lusiadas who was mated with Hercule. Ratzeputz , Ratafia , Retzina and Remy Martin born in 1995 are out of this breeding .

I bought in 2002 from R Georgii a beautiful bitch, Brandy (aka Rainette) born in 2000. This year 2007 she gave birth to her 4th and last litter . She is the mom of 30 beautiful puppies and some of them are now parents too .
R.Georgii is now an old man and he is no a longer breeding. But his kennel name will soon be revived in France with its new owner Céline Soulier.
This has been the history of the German side of the Barbet in France . I started with this side (French-German line before French line) as a tribute to R Georgii whose inspiration holding place of true rigour, breeds good quality barbets.

Now for the French line. In 1977 J.C.H. became interested in the breed. He felt the breed had disappeared and he didn’t trust Mrs Pètre's dogs to contribute to the reviving of the breed.
His first step was to contact all those which have a dog likely to help to reconstitute the breed. He brocasted the request through different media. He was disappointed to find only 3 females and 1 male from the 200 dogs he examined . Only a bitch, Serynoire and a male, Prince (Lynx) would produced interresting litters. These mating of these dogs are the beginning of the French line . I named this french line the line A .

In 1983 J.C.H. bought a bitch from the kennel ' les Marecages du Prince '. This bitch is Ulyssia who is out of Lynx and Serynoire . He asked at the French KC = SCC, (Central Canin Society), the right to do 2 official mix breeding with standard Poodles . The SCC allowed him to do the breeding . In 1989 Ulyssia is bred to a black standard poodle Baron de l'Ame du Prince des Hortillons . This litter would produced Espadone , EronNoir and Esturgeonne des Saute Ruisseaux . Esturgeonne would be mated in 1990 by the white standard poodle Bruss de Haut Paquis . From this litter only Flibuste des Canailles de Verbaux would produce puppies .

For those who were not allowed to do official mix breeding , what could they do ?
Brothers and sisters out of Lynx and Serynoire would be mated together. Lynx was also used as stud with his own daughters !!!!!!

One day a dog appears -- Duel Au Soleil ...Some said he was a poodle registered surreptitiously in a litter of barbets , although it was not officially confirmed.
In an other hand, Gallo, from the kennel “Canailles de Verbaux” mates accidentally the PWD Luz de Condinho in 1992 . The litter produce the female Halix, she is certified with unknown ancestors in 1994 by J.C.H.. She will have descendants.

From 2000 to 2003 , barbets out of the line A were mated with those of the line B, against the opinion of 2 or 3 French breeders irreducible in favour and difenders of JCH . These breedings, nevertheless, seem to work well.

From 2003 to 2007 the 2nd generation out of these crossing were born . It seems to occur well again . We little by little are losing the dominant black color ( introduced by the black poodle Baron and by Blacky certified with unknown ancestors in 1991, who was probably also a black poodle ) and seeing more and more brown barbets. We could also see the revival of the white markings ( and sometimes large white markings ) which was recessive in line B. We are also seeing more dogs with wavy coats ( which is not desired) . This wavy coat is also hidden in the line B !

Where are we going now ???
We are seeing a terrible disease coming from different kennels. I think of it as an orphan disease but some consider it epilepsy . We found the clean carriers but we don't know exactly which dogs were the carriers at the begnning . Last news : Now we know ! Saturday August 11 a person taking part at the evening meal for the French Club’s members, revealed that Duel des Marécages du Prince (1988-2004) owner Mme Christine Bisconte was epileptic. Mme Bisconte knew she never said anything and let her dog cover ! The symptoms of this disease are seizures . These seizure could appears at different ages. The age at onset varies from a dog to another and from one environment to another .

Using dogs from kennels with no history of the problems will reinforce the endogamy !

As with any genetically carried disease, it is important to identify which dogs have the disease.
Which are the truly unscathed breedings ?
Breeders need to communicate about this disease ?
I know some are still maintaining it is just a food allergy .
Are we needed like some breeds to have a single person ( not a breeder and not have any interest in breeding ) charged to collect information ( anonymously ) relating to this disease ?
That’s the only way to get a handle on the disease.
It is necessary to encourage the blood taking away bound for the University of Helsinki which proposes to work on the disease.

Moreover, the hips are not always perfect in the barbet. We bred it during years and years without to worry that so….. but endogamy, seizures, imperfect hips it is too many things at the same time. It is necessary to tack in the medium of all that and my opinion is : we must be more tolerant with the hips which by no means make suffer a barbet, even at the stage D.

All that I wrote here engages only me.

Françoise Loiseau

Author’s note: J.C.H. = Jean Claude Hermans, Fixed President of the French Barbet Kennel Club from 1980 to 2001.




Imprimer la page Imprimer la page

Dernière modification le : 25/10/2010 @ 08:28
Catégorie : inconnue



Site Information

Webmaster : Elaine Fichter

Email : mollymae@wanadoo.fr

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 4 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent
(art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 863828 visiteurs



Studs/ Etalons

Ch-Compay II de la serve de la chapelle d'Alexandre
Others:Barbochos Reiau de Prouvenco studs
3 more Barbochos typed
3 textures: 3 ways to groom
Brenn aka Bounty di Barbochos de Reiau de Prouvenco
Caya de la serve de la Chapelle d'Alexandre
Ch-Booly Wooly de la serve de la chapelle d'Alexandre
Charly de la serve de la Chapelle d'Alexandre
Chichi l'Amoroso de la serve de la chapelle d'Alexandre
Django de la serve de la Chapelle d'Alexandre
Domingo P de la serve de la chapelle d'Alexandre
Ewetoo de la serve de la Chapelle d'Alexandre
Formi-Formidable de la serve de la chapelle d'Alexandre
French Lover dog de la serve de la Chapelle d'Alexandre
How to evaluate good studs?
Tiboubou de la Baie des Landes
Ulysse di Barbochos de Reiau de Prouvenco
Ursus di Barbochos de reiau de Prouvenco

 



Morphology, coat types and colors

Couleurs de robe de chien
Sable...sand?
The graying factor

 

Haut
Mise en ligne le 02/01/06
Copyright Molly Mae










Page générée en 0,0010 secondes